Quelques curiosités ... très curieuses.

Publié le par TSF36

Plougrescant se situe un peu en dehors des sentiers battus de la côte de granit rose, qui d’ailleurs prend ici le nom de « côte d’ajoncs » en raison de l’omniprésence d’un végétal qui ne manque pas de piquant. Cette petite commune peut néanmoins se vanter de quelques curiosités aussi curieuses qu’étranges et même bizarres.

La première chose qui frappe en arrivant dans l’ « hypercentre » c’est sa chapelle Saint-Gonery, dont le clocher penche de travers. Suite à un affaissement de charpente il y a très longtemps, le clocher a pris cet angle insolite et les habitants de Plougrescant ont décidé de le garder ainsi, jugeant qu’il contribuait à l’identité du lieu, comme la tour de Pise. Il paraît que l’intérieur est remarquable, hélas ce jour là, elle était fermée …

Mais la grande curiosité du coin, c’est le site de Castel Meur avec son gouffre vertigineux où, les jours de tempête, les flots se précipitent en hurlant. Il est vrai que c’est très impressionnant. Ici, la lande jaune et piquante semble s’effondrer dans la mer dans une infinité de rochers, d’îles et de promontoires. C’est dans ce genre d’endroit qu’on se dit qu’il est impossible de mesurer la longueur de la côte bretonne. A différentes échelles, on obtient des chiffres totalement différents, car c’est une côte à structure fractale : à mesure que l’on zoome, sa longueur tend vers l’infini. Voilà un beau sujet de méditation sur lequel on peut se pencher quand on est au bord du gouffre, mais attention à ne point se pencher trop !

Il y a enfin la célèbre petite maison entre les rochers, la maison la plus photographiée de Bretagne. Et pourtant, vous ne la trouverez sur aucune carte postale, sur aucun guide, sur aucune affiche, étant donné que c’est une propriété privée dont la représentation est interdite à tout usage commercial. Il faut dire que des Nippons (bardés de Nikons comme il se doit) avaient un jour profité de l’absence des propriétaires pour se faire photographier sur le toit de la maison. Depuis ce jour, tout est barricadé et les propriétaires prennent un malin plaisir à garer leurs véhicules devant pour gâcher les photos. Quoiqu’il en soit, avec le reflet dans la lagune, ça mérite quand même le déclic !

Plougrescant
Plougrescant
Plougrescant
Plougrescant

Plougrescant

Publié dans Pays lointains

Commenter cet article

sittelle 09/05/2015 09:43

Le clocher est encore plus tordu que ses copains Normands ! je crois que le bois de la charpente dans ces cas, travaille suivant le trajet du soleil; donc il fait toujours beau en Bretagne, la preuve !