Vendredi 13, jour de bol

Publié le par TSF36

Ce matin, j’ai eu la chance de me réveiller vivant, la chance de marcher dans la rue sans glisser sur la moindre peau de banane ni la moindre déjection canine.

J’ai eu la chance de ne passer sous aucune échelle.

J’ai eu la chance de ne croiser aucun chat noir.

Faut dire aussi que je ne me sépare jamais de mon kit porte-chance (une petite boîte contenant un fer à cheval, une patte de lapin, un morceau de corde de pendu et un trèfle à quatre feuilles)

J’ai aussi eu la chance de faire de notables économies en n’investissant pas dans un de ces stupides jeux de grattage et/ou de tirage qui n’assurent la fortune qu’à la Française des Jeux…

Ah ! j’oubliais, j’ai aussi eu la chance, ce matin vendredi treizh,  de boire mon café au lait dans un authentique bol éponyme en faïence de Quimper, made in Breizh.

Un sacré coup de bol !

Vendredi 13, jour de bol

Commenter cet article

sittelle 14/02/2015 09:50

Une veine en or, Isidore ... Malgré deux fers à chevaux authentiques, un chat noir et un blanc patrouilleurs dans le jardin, une broche irlandaise avec des trèfles, ce fut un vendredi 13 encore plus pourri que d'habitude avec la santé de mon époux; alors je commande douze bols à Quimper ; les Bretons m'en enverront treize à la douzaine, qui sait ? Bonne pluie aussi chez vous